Music in the sky

samedi 1 juillet 2017

Helsinki - Jour 1 - Partie 1 - Des fraises pour les athlètes

Souvent quand on dort pour la première fois dans un lieu inconnu, on passe une mauvaise nuit: nos instincts naturels sont en éveil, prêts à parer à un éventuel prédateur. Je ne sais plus où j'ai lu ça mais c'est un peu ce qui s'est passé lors de cette première nuit à Helsinki. Je n'ai pas très bien dormi, sans raison.


Je prépare mon petit déjeuner avec le bon porridge acheté la veille... Par contre l'une des pâtisseries est franchement dégueu et je la jette à la poubelle.
C'est bientôt 9h30... alors quel temps fait-il par la fenêtre? Mmmm pas folichon.


Tant qu'il ne pleut pas, on va s'en contenter!
L'appartement de Caroline se trouve juste en face de la grand place Hakaniemi, où il y a la station de métro Hakaniemi et le marché couvert... Hakaniemi.
Je traverse en vitesse le marché couvert (où tous les étals sont fermés). Par contre il y a un marché extérieur aujourd'hui... ça vous dirait d'aller découvrir ce que l'on trouve sur un vrai marché finlandais?


La première chose qui surprend, ce sont ces vendeurs de branches de bouleau. Il y en a même plusieurs sur ce marché. A votre avis, à quoi ça peut bien servir?
Et bien en cette veille de fête (puisque je vous le rappelle nous sommes en pleine célébration de la fête nationale), les helsinkiens ont pour habitude d'aller dans leur maison de campagne pour pratiquer en famille leur sport favori: le sauna!
Et ces vihta (c'est comme ça que ça s'appelle) sont utilisées pendant les séances de sauna pour se fouetter vigoureusement. Il parait que c'est très bon pour la circulation sanguine et que cela dégage en plus une bonne odeur...


Sur ce marché, les stands sont rangés par spécialité: il y a les légumes, les fruits rouges, et aussi un fourgon qui vend du poisson fumé...


Regardez comment sont vendues les pommes de terre: elles sont encore pleines de terre (c'est très bon pour leur conservation) en en plus il y en a plusieurs sortes, et plus petites que nos grosses pommes de terre Bintje. Je ne savais pas que les finlandais étaient de grands amateurs de patates, mais après tout c'est logique, dans un pays où il fait froid et nuit pendant une bonne partie de l'année...


En ce début d'été, les étals de fruits rouges en tout genre sont particulièrement bien achalandés. Ça fait envie... si j'avais su, je n'aurais pas autant mangé pour le petit déjeuner!

 Ces fraises viennent du Portugal... des voyageuses comme moi!

Bon, il est temps de partir. Je prends un pass transport urbain 4 jours, puis je rejoins l'arrêt du tramway qui va me mener jusqu'à Paavalin Kirkko.
On n'est pas très loin du centre ville, et pourtant on se croirait en pleine banlieue. En face de la route, un parc avec une église. On va aller par là...


Voici Vallilan Siirtolapuutarha (vous verrez vous allez vous habituer à ces noms à ralonge).
Il s'agit d'un ensemble de petites maisons de bois, parfois de toutes petites cabanes réservées aux habitants d'Helsinki qui n'avaient pas assez d'argent pour s'acheter une maison à la campagne... un genre de jardin d'ouvrier en quelque sorte.


Un ensemble donc de petits lopins de verdure quadrillé de chemins de terre où les voitures n'entrent pas, avec des jardins entretenus par des passionnés.
De quoi se mettre du vert dans la tête, et sortir son nez pour sentir quelques fleurs au passage...


Je me balade en observant ces jardins de rêve et les maisons qui semblent perdues envahies de la nature. Ça fait envie...
Normalement il y a également dans l'une de ces maisons un petit musée dédié à cet endroit, mais c'est fermé aujourd'hui.


Une belle journée qui s'annonce! Et en plus il semble qu'il ne pleuvra pas pendant toute la journée comme il était prévu hier soir à la météo.
Je ne recevrais aucune goutte, et il y aura même du soleil par moment... bon c'est pas encore pour tout de suite.
 

Je retourne prendre mon tramway 8 en direction du stade olympique.
Déjà un type complètement imbibé à l'arrêt de bus... saoul à 10h du matin, bravo!
Par contre mon tram ne semble pas vraiment aller là où je veux aller. J'ai l'impression d'être en banlieue...
C'est alors que je comprends: le plan des transports que j'avais imprimé chez moi n'est pas à jour: le trajet du tramway n°8 a changé!
Bon ça ne fait rien: je descends à une station de métro et je rejoins le centre ville: la gare centrale.


Alors on en profite pour improviser:
La gare centrale d'Helsinki est l'un des symboles de la ville, avec ses sentinelles tenant entre leurs mains un globe lumineux. Elle a été construite en 1919 dans un style que je trouve très Art Déco.


On peut entrer si vous voulez...
C'est la gare la plus fréquentée de Finlande.
La salle d'attente est assez impressionnante avec ses 50m². J'aime bien...


Bon il faut pas trop que je traine.
Je tape 'Olympia' sur l'appli de mon téléphone qui me conseille de prendre la ligne de tramway 3. Mais là aussi je ne reconnais pas les noms des rues et au final je m'aperçois qu'il s'agit du quai Olympia et pas du stade. On a une belle vue sur le port mais voilà quoi...
Je m'entête et reprends un autre tramway n° 3 dans l'autre sens... Là je commence à reconnaitre le trajet sauf qu'au bout d'un moment, alors qu'il ne reste qu'un arrêt avant ma destination, le tram s'arrête pour... changer de numéro et devenir le n° 2!
Comme vous le voyez... c'est compliqué les transports en commun à Helsinki.
Je n'en peux plus d'attendre et décide d'aller à pied: sur le plan ce n'est pas très loin, il suffit de traverser ce grand parc.
Et au bout d'un moment la voilà: la tour du stade olympique.


Le parc, comme beaucoup d'endroits dans la région, est parsemé de grosses collines en rocher sur lesquelles s'agrippent la mousse et les arbres. Je croise des joggeurs et des gens qui promènent leur chien...
Et une fois arrivé devant l'entrée du stade je ne peux constater qu'une chose: ce n'est vraiment pas mon jour de chance aujourd'hui.
Le musée du sport, qui donne également accès au panorama de la tour olympique, est fermé pendant la période de la fête nationale. Raaaa...
D'un autre côté j'étais prévenu: le weekend du solstice d'été la ville d'Helsinki se vide. Je pense que je vais avoir du mal à trouver un musée ouvert...


C'est en 1952 qu'eurent lieu les jeux olympiques d'été à Helsinki. Mais ce stade fut construit bien plus tôt et pour d'autres jeux olympiques, ceux de 1940, qui furent annulés à cause de la guerre.
Il reste encore de nos jours le plus grand stade de Finlande. Et sa tour fait 72m, ce qui correspondrait à la distance d'un essai de lancer de javelot.



Non seulement les musées sont fermés durant la période estivale, mais comme je le verrais plus tard plus de la moitié des magasins le sont aussi.
Ainsi que les restaurants, ce qui ne m'arrange pas: j'ai faim et il est presque 14h.
Mais heureusement pour moi... les chinois sont là!
Manger dans un restaurant asiatique pour sa première journée en Finlande ce n'est pas très typique, mais c'est salvateur. J'ai tellement faim que j'engloutis mes plats à vitesse grand V, ce qui amuse la serveuse qui est un peu rigolote. Elle me fait remarquer que je ne mange pas mes champignons...
Bin non... j'aime pas ça!
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Hakaniemi:
 Vallilan Siirtolapuutarha:

 Gare centrale:
 Stade olympique:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire