Music in the sky

samedi 19 août 2017

Helsinki - Jour 3 - Partie 1 - Le pélerinage

C'est après une bonne nuit de sommeil que j'entame mon 3ème jour dans la capitale danoise. Je ne sais pas comment j'ai fait mais j'ai un coup de soleil sur la face...
Après une douche et un verre de jus de myrtille, je descends prendre mon tramway en direction de la gare centrale. D'après les écrans d'information du tram, il va faire plutôt beau aujourd'hui. Il était temps!


Avant de repartir vers d'autres aventures, je suis bien décidé à prendre un "vrai" petit déjeuner dans l'un des petits cafés que j'ai repéré hier dans la gare centrale. Non, on va éviter le café "Baguette" pour se réfugier au "Robert's café", pour une brioche à la cannelle (j'en raffole). La serveuse me propose de mettre de la crème fouettée sur mon chocolat chaud. Miam!


Nous voilà repartis! Il y a toujours aussi peu de monde dans les rues d'Helsinki mais ça commence à venir. Tenez voilà la statue des 3 forgerons, dont j'avais aperçu la copie dans le parc d'attraction hier. Ils ont fini leurs glaces et se sont remis au travail...


Voilà mon tramway n°4! Quelques minutes et me voilà presque à destination. En me voyant avec mon plan déplié entre les mains, une dame qui promène son chien me demande "You are going to Sibelius park?"
Ce n'est pas compliqué, il suffit de prendre tout droit la rue Sibelius qui traverse des quartiers résidentiels, et puis il y a l'entrée d'un bois, un mini golf et enfin l'entrée du parc...


Et je ne suis pas le seul touriste dans le coin: les cars touristiques déversent leurs flots de chinois et d'américains, venus tout spécialement se prendre en photo devant la sculpture tubulaire dédiée au célèbre compositeur finlandais (Jean Sibelius, vous connaissez? J'avoue que je n'en ai jamais entendu parler).


Inaugurée en 1967, cette sculpture est composée d'un ensemble de 580 tubes, que les gens ont surnommé "la forêt d'acier", assemblés par le sculpteur Eila Hiltunen.


Sur le rocher tout contre, un portrait du compositeur rappelle - au cas où on aurait du mal à faire le rapprochement -  que la sculpture évoque bien Sibélius. Il parait que la même sculpture de tubes se trouve en plus gros au siège des nations unies à New York.


 Moi je la trouve très photogénique cette statue, surtout qu'on peut s'amuser à tourner autour, à se mettre juste en dessous pour faire des effets.
Je profite donc d'un moment de répit entre deux charters de touristes chinois pour tournoyer autour de l'oeuvre, l'arme au poing...


Des activistes ont eu la bonne idée d'installer une banderole juste à côté. Ils protestent contre la répression du gouvernement chinois contre le Falun gong, une pratique spirituelle proche du Qi gong, et persécutée sans qu'on sache pourquoi. Les pratiquants sont envoyés dans des camps, on leur fait des prélèvements d'organe forcés, etc...
Je me demande ce que les touristes chinois, qui passent par là, pensent de ces revendications... et est ce qu'ils sont au moins au courant?
En tout cas c'est bien expliqué en anglais et en mandarin, et à quelques mètres de là, des adeptes font une démonstration de méditation.


De l'autre côté de ce petit parc, on arrive à un petit port, et à la mer qui on le sait maintenant, est partout à Helsinki, puisqu'elle entoure la ville...


Je rebrousse chemin pour continuer ma journée de découvertes, sous ce joli soleil, qui tape bien mais heureusement il y a cette longue lignée d'arbres verts...


Je me rends en pèlerinage vers une nouvelle église, qui sera elle aussi assaillie par les touristes.
Elle se trouve coincée au milieu d'une place entourée d'immeubles, et construite à même le rocher: Temppeliaukio.


Bon, là malheureusement son dôme est en travaux et il y a des échafaudages par dessus. Dommage.
Mais cela n'empêche pas d'en visiter l'intérieur.
Sauf que si: c'est 11h20 et il y a une messe (interdite au touristes). Réouverture à 11h45.
Qu'à cela ne tienne! On va en profiter pour en faire le tour, et pour monter sur le rocher qui entoure et surplombe l'église.
En effet le dôme de cuivre qui constitue le toit de l'église est carrément soutenu par des poteaux plantés dans la roche.


Je sais pas si vous avez remarqué mais il y a beaucoup de ces gros rochers dans Helsinki: les finlandais ont été obligés d'adapter leur ville au relief et à construire autour de ces fameux rochers. Moi j'aime bien, ça met un peu d'imprévu...


Il y avait déjà un car de chinois qui attendaient en se prenant en photos, mais à 11h45 c'est une foule de touristes qui attend pour entrer.
Attention ça va ouvrir. C'est parti!
Dés l'entrée, il y a la queue aux toilettes de l'église (à 1€). A l'intérieur, un message est passé en boucle dans les hauts parleurs - pour demander le silence - et il se termine même par "shhhhh". Mais au bout de 30 secondes rien n'y fait: les touristes recommencent leur brouhaha habituels.
Les gens ne respectent rien: c'est une succession de selfies, de gens qui crient après leurs gamins, qui s'appellent pour faire une photo de famille...
Je sens que je vais pas m'éterniser.


Mais il faut dire qu'elle est assez belle et originale cette église, avec son plafond de cuivre. Circulaire, elle intègre la pierre des rochers à son architecture...


On s'en doute, l'édifice est assez récent puisqu'il date de 1969, et c'est quand même une oeuvre unique...
L'église est de confession luthérienne, et il parait qu'ils organisent aussi des concerts avec son orgue de 43 jeux.


Nous retrouvons enfin le calme de la rue. Je sors mon plan de ma poche: il s'agit de ne pas me perdre. Les rues de ce quartier de jolis immeubles résidentiels colorés sont vraiment vides...


Mais voilà que - un peu par hasard - j'arrive juste derrière le musée national (d'Histoire) de Finlande, avec son architecture néo renaissance. Bien sûr il est fermé.


J'aime bien la statue de cet ours devant l'entrée du musée... il n'a pas l'air très réveillé.


Juste en face, il y a la silhouette du grand bâtiment blanc du palais Finlandia.
Je fais le tour du bâtiment. Il est lui aussi en travaux: on dirait que le marbre blanc des murs de ce palais des congrès, construit en 1971 par Alvar Aalto, ne résiste pas au froid hivernal finlandais...


Une jeune fille en jupe, le reflex à la main, prend une photo du bâtiment sous un angle intéressant. Je vais essayer de la copier...
Ah ouais pas mal!



De l'autre côté du palais, une grande esplanade toute neuve avec des espaces verts et des bâtiments modernes. Et au fond à gauche, ça débouche sur le petit lac que j'avais contourné hier soir en revenant du parc d'attraction. La gare centrale ne doit pas être bien loin.
Mine de rien la capitale finlandaise n'est pas très grande...


Je croise des gens qui se baladent et profitent du beau temps: joggeurs, landaus, et même certainsqui se prélassent au soleil en maillot de bain.
Il y a aussi cette drôle de sculpture de poisson géant...


Je rentre dans un grand centre commercial tout neuf... et tout fermé. Seul le restaurant chinois est ouvert.
Mais ne vous inquiétez pas, on va finir par trouver quelque chose d'ouvert!

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


En route:

Parc Sibélius:


Temppelliaukio:


En route:


Musée national:


Palais Finlandia:


Centre commercial: